Tourisme Ouest Var
Skip Navigation LinksVar-Loc > Tourisme > Six Fours les Plages > Plage de Bonnegrâce – Brutal Beach
Le 22. septembre 2014 à 19h33

Six-Fours Tourisme Plage de Bonnegrâce – Brutal Beach

La plage de Bonnegrâce est la plus grande de Six-Fours. Ce haut lieu touristique de la ville l’été, devient un des spots les plus prisés des surfers et planchistes l’hiver. Il est connu en France mais aussi dans le monde entier, grâce à un certain Robby Naish.

Il y a fort longtemps, un jeune surdoué de la planche à voile (devenu windsurf depuis) débarqua à Six-Fours, plage de Bonnegrâce, pour se lancer dans les vagues hivernales de ce petit coin de Méditerranée. Ce jour-là, le mistral soufflait fort et les vagues étaient puissantes. Rien à voir avec celles d’Hawaï, mais le spot avait une brutalité impressionnante. C’était dans les années 80 et ce jeune champion du Monde de la spécialité, nommé Robby Naish, devenu une légende vivante de ce sport, dit de cette plage : « It’s a brutal beach ! ». Si le champion est retourné à Hawaï et sur tous les spots du monde, la Plage de Bonnegrâce a gardé ce surnom, qui parle aussi aux surfers.

La plus grande plage de Six-Fours


L’été, cette belle plage de 1,2 km, situé entre l’entrée de Sanary et le rond-point de l’avenue de la mer, qui descend tout droit du centre-ville, devient un haut lieu du tourisme estival, avec tout ce qu’il faut pour passer d’excellentes vacances. Parlons d’abord de la plage. Une partie est en graviers et progressivement en sable. Il y a deux postes de secours, des douches, un accès handicapé, des consignes et des locations de matelas. Cinq restaurants de plages ont leur terrasse directement sur le sable : La Vague, est ouvert toute l’année et est aussi connu l’hiver pour ses soirées jazz. Le Coquelicot, est sans doute le plus ancien. Ce bar-tabac-restaurant s’appelait avant Chez Monique et son changement de nom s’est accompagné d’un changement de style. Il est devenu bien plus chic. Suivent ensuite Le Surf Plage et le Drakkar, pour terminer avec La Frégate, un établissement réputé pour sa bouillabaisse et son avant-boite, l’Eden.
A cette extrémité de la plage, au bord de la Reppe, qui sépare Six-Fours et Sanary, l’espace est généreux avec des filets de volley-ball et un mini amphithéâtre où il est bien agréable de manger une glace ou d’écouter de la musique.

Tout est sur place


Avec un parking à chaque extrémité et des places tout le long, il est relativement aisé de se garer à Bonnegrâce, l’été. Il faut reconnaitre que le long de la plage, on y trouve vraiment tout. Il y a évidemment des restaurants de presque toutes les spécialités (poissons au Fun coquillage, au Dauphin et à la Frégate, Corses, bretonnes, orientales à La Rose des Sables, italiennes, semi-gastronomiques au Moom, au Dauphin, etc…), des snacks d’été, des boutiques de maillots, une station-service Total, une boite de nuit, Le Comptoir, un hôtel Le Bel Azur, deux surf-shops et l’Office de Tourisme. Celui-ci est idéalement placé, juste à l’entrée du quartier des Lônes, un vrai village avec son marché, sa pharmacie, sa superette, son jeu de boules, ses banques… Ce quartier est bien agréable, d’autant plus que l’association des commerçants y est dynamique en proposant des soirées régulièrement.

A une encablure de Sanary, quelques centaines de mètres du centre de Six-Fours, à proximité de toutes les commodités et supermarchés, bien desservi par les bus, il faut reconnaitre que la plage de Bonnegrâce n’a pas usurpé son succès. De nombreux particuliers y proposent des locations saisonnières ou des chambres d’hôtes. C’est sans aucun doute, un lieu de vacances privilégié.

Pascal Hermer, le 22 septembre 2014

Autres photos:

L'autre visage de Brutal Beach ! Le Dauphin et le Fun Coquillage, 2 restaurants réputés localement.
L'autre visage de Brutal Beach !