Tourisme Ouest Var
Skip Navigation LinksVar-Loc > Tourisme > Sanary > Le port de Sanary : Typique et Authentique
Le 30. octobre 2014 à 10h21

Sanary   Le port de Sanary : Typique et Authentique

S’il y a bien un port où il est agréable de flâner, c’est celui de Sanary. Grace à son esplanade bien large, il permet aussi de nombreux spectacles et ses pointus donnent une vision des plus typiques.

A l’est, il y a l’allée d’Estienne D’Orves avec son marché hebdomadaire du mercredi très fourni et complet, où les forains se battent pour avoir une place. Au bout, le kiosque à musique donne cet aspect néo-rétro qui sied si bien à la ville. A quelques dizaines de mètres, l’office de tourisme ne pourrait pas être mieux placé, juste au début du port. A l’ouest, le Quoi Wilson, avec à son extrémité le phare, la capitainerie et le chantier naval des Baux et puis au centre, la promenade du Quai Charles de Gaulle avec la mairie. L’ensemble est une carte postale reconnaissable grâce au clocher de l’église St Nazaire.

De l’activité été comme hiver


L’été on s’en doute, le port grouille de monde. Les terrasses des restaurants et cafés sont accueillantes et on y déguste un cornet de glace assis sur l’un des nombreux bancs. Le soir, l’accès aux voitures est fermé et laisse place au marché des artisans, unique en son genre et à de nombreuses animations musicales. Le port, c’est aussi l’entrée du centre-ville et de ses rues piétonnières agréables aux boutiques bien achalandées. On y trouve aussi bien de la mode que des restaurants, des boutiques d’articles de maison, et des galeries d’art. Au départ du port, on peut partir en promenade dans les calanques, faire de la pêche au gros, du jet-ski ou du parapente et profiter des nombreuses journées où les pointus vous amènent en promenade lors des opérations ‘Embarquement Immédiat’
L’hiver, le marché continu et les terrasses sont toujours ouvertes. S’il n’y a plus le marché des artisans, le front du port est fermé à la circulation le week-end et les nombreuses animations, comme Sanary S’amuse font venir du monde. Toujours le long de l’Allée D’Estienne D’Orves, les enfants sont gatés avec le manège le Lutin Parc, le mini-golf, le circuit de petites autos et motos électrique, les jeux dans les jardins de la ville et le grand manège des chevaux de bois.
Sanary est toujours plein de vie, c’est sa particularité.

Le port, ses pointus et sa plaisance


Un port, c’est évidemment un lieu de plaisance. Celui-ci compte 630 anneaux avec une capitainerie ouverte toute l’année et un port surveillé la nuit. Depuis quelques années, les croisiéristes apprécient leur escale sanaryenne et il y en a de plus en plus. Les paquebots s’amarrent au large et des navettes les amènent directement sur le port. Que découvrent-ils en premiers ? la centaine de pointus tous plus rutilants les uns que les autres, que la mairie a mis au premier plan, tant il est vrai qu’ils donnent une belle image de ce joli port. Ils apprécieront aussi les bancs des pêcheurs, dont une douzaine sont encore en activité. Ils ramènent quotidiennement leur pêche, qu’ils vendent directement sur le quai.

Ville d’art et de culture


Sanary est une ville riche de son patrimoine et de son histoire grâce, entres autres à un certain Michel Pacha qui y a construit la mairie, l’église et de nombreuses bâtisses à l’architecture remarquable. L’art et la culture sont très bien représentés à Sanary. Rien que sur le port, il y a la Maison Flotte, en face de la Tour de Sanary, qui se visite et abrite elle-même des trésors, la galerie du Patio, derrière l’Office de Tourisme, le Musée Frederic Dumas, un des deux seuls musées de la plongée sous-marine en France et la Maison du Festival, lieu de multiples expositions, dont la désormais célèbre Photomed, qui se décline dans toute la ville. Dans les rues piétonnières, la Salle Barthélemy de Don, l’espace St Nazaire et la Galerie du Patio, sont toujours animées avec des expositions extrêmement variées qui se renouvellent régulièrement. Il ne faut pas non plus oublier la Montée des Oratoires qui débouche sur la petite Chapelle des Pénitents blancs, dont la petite salle à l’entrée sert de lieu d’exposition et le patio de scène de concert classique.

San Nari, nom provençal de St Nazaire a donné son nom à Sanary. Village tourné vers la mer, Sanary est et a été un lieu de villégiature de nombreux artistes. S’il est bien un port où il est agréable de flâner et venir passer une soirée, c’est bien ici, d’autant plus que les aspects pratiques n’ont pas été négligés avec un parking géant directement sur le front de mer, le long du port.
Ce n’est pas pour rien qu’un magazine de tourisme américain l’a élu ‘Perle inattendue de la Méditerranée’.

PH, le 30 octobre 2014

Autres photos: